Agence de référencement naturel à Levallois perret

Référencement naturel et inbound marketing

Des Changements dans le référencement naturel !

Le bruit a fait plus que courir dans le petit monde du référencement (dans la « référosphère » comme nous l’appellerons), il est devenu vacarme assourdissant, tempête, puis tsunami aux effets dévastateurs. Google sanctionne désormais largement les réseaux de sites disposant d’un profil de liens suspects, discrédite les répertoires etc etc. Les techniques « limite », « border-line » (« grey ou black hat ») employées autrefois par certains référenceurs pour bien se positionner dans les moteurs de recherche ne fonctionnent plus.

Autrefois, optimiser un site se bornait à obtenir la première place dans les résultats des moteurs et tenter d’y rester. Aujourd’hui, le positionnement n’est plus le seul facteur important.

La distribution des clics sur les SERPs est devenue très différente car influencée par les « rich-snippets » (ces informations affichées directement dans la page du moteur et vous informant, par exemple, du nombre de bonnes notations (symbolisées par des étoiles) obtenues par un produit, de son prix, du nom de l’auteur d’un article éditorial, de sa date de publication etc).

Aujourd’hui, optimiser votre photo peut augmenter davantage votre taux de clic (CTR) que le fait de progresser d’une place dans les résultats de recherche.

Les mots clés et la stratégie de marché de Google

De plus, Google souhaite à l’évidence conserver pour lui seul les mots-clés de « courte traîne » (ces mots clés courts, très génériques et lui apportant le plus de trafic, ce qui est essentiel pour sa partie adwords (son espace de vente aux enchères de mots clés). Essayez donc de rechercher les termes « billet d’avion » ou encore le titre d’un nouveau film sorti au cinéma et vous verrez : les SERPs (abréviation anglaise pour « Search Engine Result Pages », autrement dit en traduction française : « Pages de résultats des moteurs de recherche ») sont remplies d’annonces des autres produits Google (Google Shopping, google maps etc), ce qui a évidemment beaucoup de sens pour lui.

Conséquences directes pour les référenceurs:

Il est donc de plus en plus nécessaire de vous intéresser, si ce n’est déjà fait, aux mots-clés de traîne moyenne (ces expressions clés plus précises, vous rapportant certes moins de visites individuellement mais tout de même un trafic conséquent dans sa totalité) et aux mots clés de longue traîne (ces très nombreux termes ultra précis qui ne vous envoient que quelques visites à chaque fois mais dont le trafic total dépasse largement celui des mots clés très génériques – ceux de la courte traine et des mots clés très compétitifs, très recherchés).

Ce qui reste inchangé dans le référencement naturel

Toutefois, le référencement naturel est toujours le référencement naturel et les sites web auront toujours besoin de l’aide précieuse des référenceurs pour aider les moteurs à bien crawler les pages de leurs clients, à correctement les indexer et à bien comprendre leur contenu.

A) Le référencement naturel va toujours aider les moteurs à bien crawler vos pages web:

Bien qu’elle puisse nous paraitre transparente, car réalisée automatiquement par les robots des moteurs de recherche, à fortiori dits « super intelligents », il faut bien prendre conscience que cette tâche de crawl de vos pages par les moteurs comme Google n’est absolument pas aisée.

Un chiffre pour illustrer cela : il existe des billions de page sur le web (1 billion=1000 milliards) et non  … uniquement les pages web de VOTRE site !

Une tendance renforçant cette difficulté : ère du Web deux. Zéro oblige, de plus en plus de pages sont dynamiques et incorporent des technologies qui peuvent représenter un frein voire un obstacle majeur au référencement de vos pages.

Par exemple, et en dépit des progrès des moteurs, ceux-ci sont toujours relativement réfractaires à tous les codes asynchrones comme l’Ajax, à certains types de liens au JavaScript qui ne seront donc pas parcourus (et donc vos pages non indexées) etc

Ainsi donc, compte tenu de l’ampleur de la tâche (des milliers de milliards de pages concurrentes à crawler) et des freins techniques issus des dernières technologies Web 2.0, vous avez tout intérêt à bien « manager » cette phase de crawl, c’est-à-dire à prendre le « pouvoir » sur l’action des crawler sur votre site (leur fréquence de passage, la      profondeur de leur crawl : c’est-à-dire jusqu’où ils vont, quelles pages ils crawlent le plus, lesquelles évitent-ils ? etc)

B) Le référencement organique aidera toujours les moteurs à bien indexer vos pages:

Bien que trop souvent négligée (voir parfois oubliée par certains référenceurs), cette phase est pourtant essentielle pour le futur positionnement de vos pages. En effet, elle consiste à recueillir les informations issues de celles-ci (à enregistrer les contenus de vos pages) pour les mettre dans un grand index, une grande base de données si vous préférez. Ces informations sont cruciales car ce sont elles qui seront interrogées plus tard, lorsqu’un internaute recherchera un mot clé dans le moteur de recherche.

Ainsi une mauvaise indexation, voir une non-indexation de vos pages, sera rédhibitoire pour votre trafic Internet.

 

Comme pour le crawl, cette indexation ne va pas du tout de soi, et de très nombreux problèmes peuvent la compromettre : mauvais paramétrage de votre fichier robots.txt, liens internes (sur votre site) renvoyant vers des pages dupliquées ou inexistantes, temps de chargement de vos pages trop long etc. etc.

À l’image du travail réalisé sur le crawl, un bon référencement naturel vous permettra d’optimiser cette phase délicate d’indexation et vous assurera ce minima, ce pré-requis indispensable à toute visibilité de vos pages sur les moteurs de recherche.

C) Enfin, le référencement naturel est toujours essentiel pour faire comprendre aux moteurs la thématique et les mots clés importants de votre page:

Plus de 200 à 500 critères entrent ici en jeu des lors qu’il s’agit de déterminer la pertinence d’une page au regard d’un mot clé, et donc son positionnement dans les résultats de la recherche. Nous ne pourrons donc les aborder dans cette section, qui n’est pas destinée à cela, mais nous soulignerons que le rôle d’un référenceur est essentiel sur ce point aussi car il vous aidera, tant du point de vue de la sémantique de vos pages que du point de vue des liens internes qu’elles reçoivent, à mieux faire comprendre aux moteurs le contenu de vos pages.

 

 

Rappel définitions et intérêts de l’Inbound Marketing

 

L’Inbound Marketing peut être défini comme l’ensemble actions que vous pourrez mener sur le Web et qui vont vous feront gagner du TRAFIC et de l’ATTENTION (reconnaissance), mais vous sans coûter directement de l’argent (au contraire du marketing payant : PPC).

 

De plus, ce type de marketing est bien plus efficace.

Ainsi, selon Google, 80 % des clics sur les pages de résultats vont vers les résultats organiques contre 18 % de clics en direction des résultats payants. De même, les publicités sur Twitter et Facebook ne récoltent respectivement que 1 et 2 % de taux de clic.

 

Pour en apprendre plus, comprendre tout ce que cette stratégie marketing peut vous apporter et voir des exemples d’application, consultez notre page:

Missions et avantages de l’inbound marketing

Des limites

Attention toutefois ! L’Inbound Marketing ne consiste pas à investir aveuglément dans tous les canaux de diffusion, sans regard de la spécificité de chaque canal (de son audience, de sa cible) !

Au contraire, il consiste à bien identifier les canaux et sites qui vous rapporteront le plus de Retour sur investissement (en anglais ROI pour « Return On Investments »).

Par exemple, si votre audience principale cible les hommes de plus de 55 ans, alors le stratège web (ou professionnel de l’inbound marketing) vous recommandera justement de ne pas investir du temps et de l’argent sur Pinterest.

 

Heureusement, ces canaux où le ROI est le plus élevé sont souvent ceux qui sont les moins investis par les autres!

C’est ce que Rand Fishkin, un Gourou américain du référencement, appelle le « raisonnement des hommes petits et des femmes grandes ».

Explication : la plupart des hommes recherchent des femmes petites, tandis que les femmes recherchent en majorité des hommes grands. En conséquence, il y a beaucoup de petits hommes et de grandes femmes qui sont délaissés et intéressées par d’autres critères que ceux de la majorité des utilisateurs. Un marketeur intelligent s’intéressera donc à ces petits hommes et à ses grandes femmes délaissées par la majorité du marché.

L’Inbound Marketing n’est toutefois pas gratuit, il nécessite beaucoup de temps et d’argent pour créer et distribuer des contenus utiles. Toutefois, il revient largement moins cher que le marketing payant.

Expert SEO

Expert SEO depuis plus de 15 ans, Passionné de référencement, Google est mon terrain de jeu. Je suis à votre disposition si vous souhaitez me soumettre des projets ou des questions techniques, n'hésitez pas. A très bientôt


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *