Agence de référencement naturel à Levallois perret

Référencement : Bing plutôt que Google ?

referencement bing vs google adwords

Une fois n’est pas coutume nous allons traiter du référencement (naturel et payant sur Bing (le moteur de recherche de microsoft) VS le référencement Google. L’avenir du search serait-il chez Bing ? Analyse et comparaison selon notre point de vue.

Une part de marché en progression sur Bing ?

Satya Nadella a annoncé en décembre dernier, qu’aux États-unis le moteur de Microsoft avait aquis une part de marché de 21%. D’après une récente étude comScore, Bing aurait dépassé les 10,3% de parts de marché du search en France soit le double de l’année précédente !

Merci Windows 10…

L’explication numéro reste le taux de pénétration de windows 10 avec Cortana, en effet chaque ordinateur équipé de Windos 10 a le moteur de recherche Bing configuré par défaut dans le navigateur. Beaucoup d’utilisateurs ne sachant pas le modifier, utilisent donc sans le savoir le moteur de microsoft.

… Et merci cortana !

Aussi, toutes les recherches effectuées par Cortana (l’assistant Vocal des windows phones notamment) sont réalisées avec Bing.

Donc en additionnant les ventes en progression de Windows phone + les PC sous windows 10, Microsoft commence à gagner du sérieusement du terrain en terme de parts de marché du Search en 2016.

Pourquoi utiliser Bing Ads en complément de Google Adwords  ?

Le référencement payant moins concurrentiel sur Bing

Bing ayant clairement moins de parts de marchés que Google, de très nombreux annonceurs ne prennent même pas la peine de créer des campagnes de liens sponsorisés sur le moteur de Microsoft. Pendant ce temps là, Google annonce la disparition des liens contextuels et ne conserve que les 3 positions premium Adwords en y ajoutant seulement 1 position. Il y a donc fort à parier que le CPC va commencer à flamber chez Google pendant que Bing grappille des parts d’audience.

CPC moins élevé sur Bing que sur Google

AdGooroo a publié en 2015 une étude qui montre que le CPC est en moyenne 40% inférieur sur la régie Bing que chez Google… une aubaine pour les annonceurs ! CE qui signifie qu’un annonceur à budget égal, collectera en moyenne 40% de visites supplémentaires que sur Google. Le ROI s’en fera clairement ressentir lorsqu’on connait les taux de conversion du search VS les autres leviers.

L’audience cible de bing clairement identifiée

Comme nous l’expliquions précédemment, Bing est paramétré par défaut sur les ordinateurs équipés de Windows 10, et les personnes ne sachant pas modifier ce paramètre, restent donc sur Bing. Nous pouvons en déduire facilement la cible majoritaire sur le moteur tandis que ces personnes n’ont même pas connaissance de l’existence de Google, donc cible inaccessible sur celui-ci même en Adwords. Certainement plus agées, donc avec un pouvoir d’achat plus élevé et bien plus fidèle que les plus jeunes.

Bing Shopping dans les tuyaux ?

Seul bémol pour les ecommercant, est l’absence sur Bing d’un produit très prisés pour les vendeurs en ligne: Google Shopping.

Eh bien Microsoft a récemment annoncé le lancement en France de Bing Shopping produit qui risque de satisfaire ces pure players du ecommerce.

Le référencement naturel sur Bing ?

Les critères de référencement SEO de Bing restent moins strictes que ceux de Google, comment ça marche a d’ailleurs publié un bon résumé des critères SEO qu’il convient de mettre en conformité pour Bing soit environ une 50aine de critères SEO. De son côté Google a des critères SEO bien plus strictes comme vous le savez sans doute, n’hésitez pas à consulter notre guide du SEO à ce propos.

Recommandations SEO officielles de Bing:

Bing a donné ses recommandations SEO pour les webmasters en 2013, ces « Guidelines » rendent accessibles aux webmasters l’intégralité des recommandations officielles à destination des référenceurs pour optimiser le SEO des sites pour Bing.

Différents critères sont abordés :

  • On-site: (fichier robots.txt, site mobile friendly, performance web, temps de chargement des pages, tags, sitemap.xml, etc.),
  • Editorial (hierarchisation des contenus, structure des pages, maillage interne et externes, ancres et optimisation etc.).
  • La popularité  / Netlinking

Bing communique aussi sur les techniques très prisées des SEO black hat à éviter

  • Cloaking
  • Spamming / linking
  • Redirections automatiques
  • Duplicate content
  • Et le keyword stuffing

La concurrence étant là aussi moins rude, les critères de positionnement plus « légers », il semble donc très pertinent d’optimiser son site pour le référencement naturel sur Bing en amont de l’optimisation SEO pour Google.

Référencer son site chez Bing, un pari pour l’avenir ?

Comme nous venons de le voir, de nombreux indicateurs tendent à prouver que Bing ne s’avoue pas vaincu dans la « guerre » qui l’oppose à Google sur le Search. Microsoft réagit grâce à son innovation technologique, sa « puissance de feu » sur la commercialisation d’ordinateurs, tablettes et windows phones (merci Nokia 🙂 ). Bing a tout de même doublé ses parts de marché en 1 an. Sa cible n’est pas négligeable, ses utilisateurs fidèles et leur pouvoir d’achat non négligeable.

Les critères d’optimisation au SEO restent plus simple que ceux de Google, l’offre Bing Shopping du même niveau que Google Shopping et surtout, un CPC bien plus faible que chez Google (40% de moins !)

Tout autant de critères qui font qu’aujourd’hui nous commençons de plus en plus à parler de ce moteur de recherche parfois oublié, mais toujours existant, à nos clients.

Alors pourquoi ne pas miser sur l’avenir avec Bing ?

 

Expert SEO

Expert SEO depuis plus de 15 ans, Passionné de référencement, Google est mon terrain de jeu. Je suis à votre disposition si vous souhaitez me soumettre des projets ou des questions techniques, n'hésitez pas. A très bientôt


3 thoughts on “Référencement : Bing plutôt que Google ?”
  1. Bing plutôt que Google, je n’irais pas jusque là mais c’est vrai que l’hégémonie de Google fait que ce moteur de recherche s’octroie certains droits comme le passage des liens commerciaux en liens premium, fait que la part de marché SEO est plus faible sur les requêtes concurrentielles.

  2. Vraisemblablement pour référencer un site sur Bing, il n’y a rien de plus à faire que sur Google puisque les règles sont les mêmes, cela devrait se référencer tout seul.
    On en reparlera lorsqu’ils prendront davantage de pdm et qu’ils imposeront leurs propres touches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *